CalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Histoire d'Elbanaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 avatar
 
 ₰ Demi-Déesse
Messages : 219
--------------------------

--------------------------

Identité du personnage
Prénom du personnage: Vincenza
Métier: Sauver l'monde !
Caractéristiques et relations:
MessageSujet: Histoire d'Elbanaël   Sam 15 Oct - 16:04




Bienvenue à toi, ! Tu viens d'arriver et tu veux t'informer ou tu es déjà inscrit(e) et tu viens de découvrir cette merveille que j'ai posté à l'instant ? Prépare-toi à plonger dans l'histoire de cette planète qui n'est pas si vieille que ça mais à qui tu donnerais facilement 999 999 milliards d'années après avoir lu en ENTIER tout le texte présent. Si tu arrives à comprendre quelque chose, ce qui serait un miracle, tu vas découvrir l'histoire complètement dingue de la création et de l'évolution de cette planète. Non, je ne vais pas vous raconter ma vie et comment j'ai imaginé cette planète, je vais vous raconter la vraie histoire. Pour tout "understander" comme je dis avec mes copines, tu auras intérêt à t'accrocher. J'ai fait lire ce texte à cinq personnes et elles en sont toutes sorties les nerfs en feu. Donc, tu vas assister à la création d'Elbanaël par les trois dieux de base, qui sont complètement dingues mais bon. Suivi de l'histoire de la Nature, puis des hommes. Tu comprendras enfin d’où vient la guerre et les royaumes et tout ce petit monde. Les dieux, leurs origines, en passant par l'époque de l'Union avec son âge d'or et son déclin, et la séparation des pouvoirs. Je n'ai plus qu'un mot à te dire - non, deux en fait : bonne chance...



Tous ces textes en Elbanien ancien ont été traduits en langue terrienne pour une meilleure compréhension. Ce ne sont que des extraits d'un vieux manuscrit préservé dans la Bibliothèque de Théâdra, agrémentés de ce qui se raconte sur la création aujourd'hui. Pour ne pas choquer, nous avons également remplacé tous les thermes non appropriés par des sonneries.


1°) Le Temps vulgaire.

Si il y a bien quelque chose qui a toujours existé, c'est le temps. Au début de tout, il y avait le temps, qui faisait passer inlassablement les millions d'années. Il est à l'origine de toute chose, a toujours existé et existera toujours. Il peut être un allié comme un ennemi. Mais comment ce temps avait-il existé ? Et comment était-ce possible d'être là depuis toujours ? Ce sont des questions sans réponse. Ce n'est donc pas à cela que nous nous intéresseront.
[...]
Avec quoi peut-on représenter le temps ? Avec une montre, une horloge ? Mais le temps lui même, dans son état pur, lorsque rien n'existait, comment peut-on l'imaginer ? Non, c'est inconcevable. Notre vision d'homme est troublée par des images de notre planète, nous ne pouvons imaginer quelque chose qui n'y est en aucun cas lié. Notre esprit ne va pas au delà. C'est pourquoi, pour tenter de nous expliquer les choses - c'est dans notre nature -nous cherchons des interprétations que notre cerveau est capable de nous fournir. Ainsi, le temps, dans le mythe de la création, fut représenté sous la forme d'un homme. Le premier dieu.
[...]
Le Temps était un être humain, grand, vêtu de bleu. On pense que c'était un homme, mais ce n'est pas tout à fait sûr. D'après les récits, sa peau était blanche, laiteuse, opalescente. Sa longue chevelure, qui coulait loin dans son dos, était d'un blanc pur et semblait briller de mille feux. Comme dit plus tôt, il était vêtu d'une tunique en fourrure bleue non identifiée. On ne voyait jamais son visage, car il était caché par une sorte de masque en forme de tête de dragon qui lui faisait des yeux rouges. Bon, comme vous vous en doutez, dans l'ensemble il était très beau. Mais dès qu'il ouvrait la bouche, c'était une catastrophe. En effet, Temps avait une particularité... Il insultait tout ce qu'il pouvait insulter. D'ailleurs, je crois qu'il détenait de record du nombre d'injures dans une seule phrase...
[...]
Mais à force de faire passer le temps, Temps commençait tout doucement à s'ennuyer. C'est qu'il était très seul, il n'y avait personne pour discuter avec lui. Et surtout, il n'avait personne à insulter, et cela l'ennuyait profondément. Alors, un jour, miraculeusement, il se mit à réfléchir. Franchement, il n'avait jamais essayé. D'ailleurs c'était assez désagréable. Alors il soupira et dit :
" Oh biiiip de biiiip, ce qu'on se fait biiiiiiiip dans c'trou perdu de ta biiiiiiiiiiiiiip. "
Alors il prit conscience d'une chose. Il était seul. Il était un. Et tout ce qui n'était pas lui était deux. Autrement dit, ce qui n'était pas lui n'était rien car le deux n'existait pas... Mais se pourrait-il qu'il existe deux un ?
Il comprit alors quelque chose d'incroyable : 1 + 1 = 2.
Temps était vulgaire, mais il n'était pas bête. Jusque là il était un tout. Il comprit ce qu'était l'autre. Alors il créa un un, un deuxième un, mais qui n'était pas un deux. On pouvait conter deux en les additionnant, mais tout en étant un, ce qui était un et deux n'existait pas car ce n'était pas le un de Temps. Cependant, le contact entre le un du tout et le un du deux pouvait donner un deux du tout puis, une séparation entre deux touts. Si vous avez compris quelque chose, envoyez-moi un MP. Bref, ce deux du tout se diviserai en deux touts, puis quatre, puis huit, puis seize, puis trente-deux, le tout réuni en un seul tout dont le centre serait un tout, l'âme, exerçant une gravité sur les autres touts. Le principe même de la formation. Tout à fait simplissime.
Ceci est ce qu'on appelle le Théorème de la Création, ou le Théorème de Temps.
[...]
Ainsi, Temps prit un poil de sa fourrure bleue et le laissa flotter dans le vide autour de lui. Puis il avança la main et... Toucha le poil. Tout explosa. Ce fut le big-bang. Tout autour de Temps émerveillé, la matière se créa, s’agglutina. Les protons, les électrons, les atomes, les molécules, les cellules s'assemblèrent. Une forme apparut devant lui, d’abord floue, puis bien nette.
Cosmos, son fils, sa création, se dressa devant lui. C'était un très jeune homme. Il avait la peau pâle comme son père, qui brillait comme si une multitude de petites étoiles l'entouraient. Ses cheveux courts, ébouriffés, et ses yeux avaient la couleur de l'espace éclairé : un bleu profond, hypnotisant. Sur sa joue droite, trois petites étoiles dorées étaient dessinées. Il était vêtu d'une sorte de tunique de velours, blanche comme neige, avec à l'intérieur une sorte de fourrure épaisse de couleur beige.

2°) Les passions du Cosmos.

A venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-aastra.bb-fr.com
 

Histoire d'Elbanaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes d'Aastra :: Système Solaire d'Aastra :: Lois et Informations sur le Système Solaire d'Aastra :: Informations sur Elbanaël-